Mais de quoi parle ce blog ? de calamar ? de lumière ?

Regarde notre vidéo, tu en sauras un peu plus...

Posts à venir
Tenez-vous à jour...

C’est l’histoire d’un petit calamar qui vit dans les eaux peu profondes de Hawaii. Il échappe à ses prédateurs grâce à une association avec des bactéries, appelées Vibrio fischeri, qui vont lui permettre d’être lumineux.

En effet, au moment du crépuscule, son ombre est visible sur le sable au fond de l’eau, il est donc repérable par tous ces prédateurs qui vont l’attraper et en faire un bon repas.

 

Les bactéries Vibrio Fischeri qui, comme le calamar, vivent dans les eaux chaudes peu profondes. Ces dernières sont pauvres en nutriments dont les bactéries ont besoin pour survivre.

Grâce aux courants, elles se retrouvent alors, sur les parois du mollusque. Ces bactéries étant les seules à pouvoir pénétrer dans le calamar, vont atteindre un lieu appelé organe lumineux           dans lequel elles vont trouver un grand confort et pouvoir répondre à tous leurs besoins nutritifs (sucres et acides aminés). En échange de cela, elles vont réagir afin de créer de la lumière visible en dehors du calamar. En créant ainsi un halo de lumière, semblable à celui de la lune, l’ombre de l’animal va être masquée. Il sera alors beaucoup moins attaqué par ses prédateurs et pourra vivre tranquillement. 

Nous sommes trois étudiantes en première année de Classe Préparatoire de Bordeaux aux écoles d'ingénieur de L'institut polytechnique de Bordeaux. Nous réalisons ce blog dans le cadre de l’UE de biologie cellulaire. Le but de notre projet est d'étudier précisément les facteurs et les réactions mis en jeu dans cette relation symbiotique et de répondre à la problématique suivante : Comment les bactéries V.fisheri et le calamar E.scolopes arrivent-il a entretenir une symbiose mutualiste qui fait naitre la bioluminescence? 

Merci de votre lecture!

Clémence Davy

Léna Leduc

Léa Enguehard